Capucine (Tropaeolum majus)
Capucine (Tropaeolum majus) Capucine (Tropaeolum majus)

Capucine
(Tropaeolum majus)

Les capucines apportent une diversité de couleurs dans le jardin, mais aussi dans nos assiettes car ses fleurs sont comestibles. Comme plante médicinale, elle est utilisée entre autres pour lutter contre la cystite, la sinusite et la bronchite.

Capucine
(Tropaeolum majus)

Les capucines apportent une diversité de couleurs dans le jardin, mais aussi dans nos assiettes car ses fleurs sont comestibles. Comme plante médicinale, elle est utilisée entre autres pour lutter contre la cystite, la sinusite et la bronchite.

Comme plante ornementale, les fleurs orange, rouges ou jaunes des capucines embellissent de nombreux jardins à travers la Suisse. Les fleurs sont parfois utilisées pour décorer certains plats. Les feuilles et les graines sont également comestibles. Mais cette magnifique plante a encore bien d’autres vertus: elle contient des huiles de moutarde dont l’effet contre les bactéries, les virus et les champignons a été démontré scientifiquement. Vous trouverez ici des informations sur l’origine, l’apparence et les vertus curatives de la capucine.

Les 90 espèces de capucine connues sont toutes originaires d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Elles constituent une famille spécifique de plantes, la famille des Tropéolacées (Tropaeolaceae). Ce n’est qu’à la fin du 17e siècle que ces plantes sont arrivées en Europe. Aujourd’hui, elles égaient fréquemment les jardins paysans et les jardins d’herbes aromatiques de Suisse comme plantes ornementales. La capucine n’est pas seulement appréciée pour son apparence, mais aussi parce qu’elle peut être consommée. Les fleurs sont utilisées en cuisine comme décoration comestible. Les jeunes feuilles servent d’ingrédient au goût poivré et épicé dans les salades. Les boutons et les graines encore immatures peuvent être marinés et utilisés ensuite comme des câpres.

Elle est également appelée «cresson du Pérou» et le mot «cresson» vient de l’ancien haut allemand «cresso», qui signifie «piquant». Ce terme fait référence à la saveur légèrement poivrée et piquante des feuilles et des fleurs, due aux huiles de moutarde qu’elles contiennent. Le mot «capucine», lui, se réfère à la forme des fleurs. Vue de profil, elles ressemblent à la capuche des moines capucins.

La représentante la plus connue de la famille des capucines est la Grande capucine (Tropaeolum majus). Aujourd’hui, elle est également cultivée à des fins commerciales comme plante médicinale.

La Grande capucine développe des vrilles et elle peut croître sur des clôtures, des arbres, des supports pour plantes grimpantes ou des treillis. Elle peut ainsi atteindre une hauteur de trois mètres. Ses feuilles presque circulaires avec une tige centrale sont reconnaissables entre toutes. Lorsqu’il pleut, les gouttes d’eau roulent sur la surface des feuilles. Ce phénomène est appelé «effet lotus», car il peut être observé également sur les fleurs de lotus. La plante fleurit de juin à octobre jusqu’aux premières gelées. La couleur des fleurs s’étend du jaune au rouge en passant par l’orange. En Suisse, la plante est annuelle car elle ne résiste pas à l’hiver.

Lorsque la capucine est devenue de plus en plus populaire en Europe à partir du 18e siècle, elle a d’abord été utilisée principalement comme plante ornementale. En raison de sa teneur élevée en vitamine C, elle a rapidement été utilisée aussi pour traiter le scorbut, une maladie due à une carence en vitamine C. Elle contient également des huiles essentielles et diverses substances végétales antioxydantes, comme les caroténoïdes.

Mais l’on sait maintenant que le plus important potentiel curatif de la capucine réside dans ses huiles de moutarde. Ces composants, les isothiocyanates (nom scientifique), inhibent la prolifération des bactéries, des virus et des champignons. Cet effet a pu être clairement démontré dans de nombreux travaux de recherche et de nombreuses études.

Les antibiotiques peuvent développer des résistances et endommager la flore intestinale. Des alternatives à base de plantes efficaces et générant peu d’effets indésirables, telles que la capucine, peuvent réduire la nécessité d’utiliser des antibiotiques. C’est pourquoi, la capucine a été élue plante médicinale de l’année 2013.

En raison de son effet inhibiteur sur les bactéries, la capucine peut, dans certains cas, remplacer un antibiotique en cas d’infection. Mais contrairement aux antibiotiques, la plante est également efficace contre les virus. Les rhumes par exemple sont des maladies virales typiques. L’idéal est d’utiliser une préparation combinée avec du raifort.

Combinaison avec du raifort

La Grande capucine (Tropaeolum majus) et le raifort se complètent de manière optimale. Des études dans plusieurs domaines d’application ont révélé qu’une combinaison des deux plantes avait une efficacité thérapeutique comparable à celle d’un antibiotique. Des préparations telles que angocin® contiennent donc des extraits de ces deux plantes médicinales dans un dosage parfaitement équilibré.

Domaines d’application

La capucine a des vertus antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires; elle peut également inhiber la croissance des champignons. C’est pourquoi elle est utilisée par voie orale pour lutter entre autres contre les maladies suivantes:

  • Inflammation de la vessie (cystite): la capucine peut aider en cas d’infection des voies urinaires. Depuis 2017, elle est également recommandée dans la directive médicale sur le traitement des infections simples des voies urinaires pour le traitement et la prévention de la cystite.
  • Inflammation des sinus (sinusite): Une sinusite est non seulement très désagréable, mais peut également entraîner des complications. Les remèdes à base de plantes comme la capucine et le raifort peuvent aider à lutter contre les bactéries responsables.
  • Bronchite: La capucine peut aussi être utilisée en cas de bronchite.

 

Veuillez noter: Les médicaments phytothérapeutiques peuvent eux aussi provoquer des interactions et des effets secondaires. Lisez attentivement la notice et consultez votre médecin ou votre pharmacien pour toute information complémentaire.

Phytothérapie moderne

La phytothérapie moderne combine les connaissances séculaires aux découvertes scientifiques les plus récentes.

Détails

Zeller Produits

Découvrez nos produits en vente libre.