Reconnaître et traiter la dépression
Reconnaître et traiter la dépression Reconnaître et traiter la dépression

Reconnaître et traiter la dépression

La dépression est une maladie grave qui ne se guérit que rarement d’elle-même. Cependant, avec la bonne thérapie, il est souvent possible de la surmonter.

Reconnaître et traiter la dépression

La dépression est une maladie grave qui ne se guérit que rarement d’elle-même. Cependant, avec la bonne thérapie, il est souvent possible de la surmonter.

La dépression n’a rien à voir avec un mal-être psychique temporaire. Au contraire: c’est une maladie grave - qui peut se guérir dans de nombreux cas. Par conséquent, si l’on soupçonne une dépression, il faut toujours consulter un médecin ou un psychologue.

Dépression: maladie médicalement définie qui fait partie des troubles mentaux.

Causes: la dépression peut avoir de nombreuses causes différentes, telles que le stress, la perte d’un être cher ou la solitude. Cependant, elle peut également être déclenchée par des fluctuations hormonales.

Symptômes: la dépression peut être aussi individuelle que la personne. Par conséquent, les symptômes peuvent être très différents. Les principaux symptômes sont considérés comme une humeur morose, de la fatigue, un manque d’entrain et/ou un manque de joie.

Thérapie: la dépression peut être guérie. Il existe différentes approches thérapeutiques, telles que la psychothérapie et/ou le traitement médicamenteux. Il est important qu’un médecin ou un(e) psychologue soit impliqué dans le traitement.

La dépression fait partie des troubles mentaux et est une maladie médicalement définie. Un épisode dépressif dure généralement de six à huit mois. Sans traitement, les phases dépressives se répètent sans cesse. Parfois, elle évolue vers une maladie dépressive chronique, qui s’accompagne d’un mal-être permanent.

Un cas particulier est le trouble bipolaire (ou trouble affectif bipolaire). La personne affectée oscille entre des phases dépressives et des phases d’élan vital et d’activité excessives. Si vous n’êtes pas sûr qu’une personne de votre entourage ou vous-même souffrez de dépression, vous devez toujours demander conseil à un médecin ou à un(e) psychologue en cas de doute.

Pour établir un diagnostic, le médecin ou le psychologue interroge la personne sur différents symptômes. On distingue trois symptômes principaux et sept symptômes supplémentaires. En fonction du nombre et de la fréquence des symptômes, le médecin établit le diagnostic et classe la dépression comme suit:

  • Dépression légère
  • Dépression modérée
  • Dépression sévère

Les symptômes principaux et supplémentaires suivants peuvent typiquement se produire en cas de dépression:

Symptômes principaux

  1. État dépressif: tristesse, morosité, sentiment de vide intérieur ou absence d’émotion.
  2. Absence de plaisir: les personnes concernées n’ont plus goût aux choses qu’elles aimaient auparavant. Il est souvent difficile de rire. Dans certains cas, les passe-temps sont abandonnés, les amis et les partenaires sont négligés et la sexualité en souffre.
  3. Fatigue et manque de dynamisme: même les tâches simples sont difficiles. Selon la gravité de la dépression, la vie professionnelle, la vie quotidienne, les tâches ménagères, l’hygiène personnelle ou les soins aux enfants peuvent difficilement (ou ne peuvent plus) être gérés.

Symptômes secondaires

  1. Problèmes de concentration ou d’attention
  2. Diminution de l’estime de soi et de la confiance en soi
  3. Sentiments de culpabilité et autodépréciation
  4. Vision de l’avenir sans espoir ou excessivement angoissée
  5. Pensées suicidaires / tentative de suicide
  6. Troubles du sommeil
  7. Manque d’appétit

Veuillez noter: chaque personne réagit différemment. L’agressivité et l’irritabilité ou des symptômes physiques tels que des problèmes d’estomac, des problèmes intestinaux ou des maux de tête peuvent également survenir. La qualité de vie en souffre - et celle des amis, du partenaire et de la famille aussi. Des pensées suicidaires peuvent survenir. C’est pourquoi un diagnostic précoce et un traitement complet de la dépression sont très importants.

Commençons par le commencement: la dépression peut être traitée, mais elle ne doit jamais être sous-estimée. La thérapie est donc extrêmement importante. Beaucoup de personnes et de services peuvent apporter un soutien à cet égard: demandez de l’aide à vos amis et à votre famille. Adressez-vous à votre médecin de famille ou un service de consultation psychologique. En cas d’urgence, vous pouvez toujours appeler le centre régional d’intervention de crise pour obtenir de l’aide.

Psychothérapie: la psychothérapie peut être effectuée par un spécialiste ou un psychologue. Les approches thérapeutiques sont adaptées précisément au patient.

Préparations à base de plantes: différentes plantes médicinales peuvent soutenir le traitement de la dépression et atténuer les symptômes dépressifs. Il s’agit principalement du millepertuis. Les préparations à base de millepertuis agissent contre l’anxiété, les humeurs dépressives et les tensions internes. Cependant, il est important de noter la présence d’hyperforine, qui peut avoir un effet négatif sur d’autres médicaments.

Préparations de synthèse (antidépresseurs): divers antidépresseurs peuvent alléger l’humeur, soulager l’anxiété et redonner de l’entrain. D’autres groupes de médicaments peuvent également être utilisés. Pour plus de détails, il faut s’adresser à son médecin traitant.

Plusieurs facteurs se conjuguent généralement dans le développement de la dépression. Par exemple, la prédisposition peut également jouer un rôle. Voici un aperçu des facteurs qui peuvent favoriser la dépression:

Éléments déclencheurs externes : la plupart du temps, il s’agit de choses qui sont mentalement exigeantes ou stressantes pour la personne concernée. Il peut s’agir de maladies et de douleurs sévères, de la perte d’un être cher, d’un stress constant dans la vie privée ou au travail, de la solitude, d’expériences traumatiques ou de coups du sort. Le stress sur le lieu de travail constitue une cause de plus en plus fréquente.

Éléments déclencheurs saisonniers: certaines personnes réagissent au manque de lumière du jour pendant la saison froide par une dépression saisonnière, également appelée dépression hivernale.

Fluctuations hormonales: elles peuvent provoquer une dépression chez certaines femmes pendant la ménopause, la grossesse ou après l’accouchement (dépression postnatale). Mais les changements hormonaux peuvent également favoriser la dépression chez les hommes.

Maladies: les troubles thyroïdiens, les infections chroniques et les carences en vitamine B12 peuvent également favoriser les troubles mentaux.

Médicaments: plusieurs médicaments peuvent provoquer une dépression comme effet secondaire. Il s’agit notamment de certains médicaments contre l’hépatite, l’acné (principe actif de l’isotrétinoïne), le paludisme, mais aussi de médicaments tels que les antibiotiques, les médicaments contre la migraine ou la pilule contraceptive. En cas de doute, demandez à votre médecin si vous suspectez de tels effets secondaires.

Intestins: de nouvelles études montrent que l’intestin peut également avoir un impact. Les bactéries de la flore intestinale forment des substances de signalisation et activent ainsi le système nerveux végétatif, qui régule tous les organes. Chez les personnes dépressives, certaines bactéries intestinales semblent être plus fréquentes et d’autres moins fréquentes que chez les personnes en bonne santé.

Souvent, les personnes déprimées ne se font pas remarquer parce qu’elles «fonctionnent» encore d’un point de vue extérieur ou qu’elles se replient sur elles-mêmes. Mais si vous regardez autour de vous, vous pouvez supposer qu’environ une personne sur quinze est concernée en ce moment, dont deux fois plus de femmes que d’hommes. Même chez les enfants et les adolescents, les troubles dépressifs sont devenus plus fréquents ces dernières années, ce qui pourrait être lié à l’utilisation des nouveaux médias.

La prise en charge autonome est possible pour les troubles dépressifs, mais elle ne doit jamais se faire sans consultation préalable d’un médecin. Si le médecin ou le psychologue est d’accord, les conseils suivants peuvent aider au rétablissement:

Techniques de relaxation: grâce à des techniques de relaxation, vous apprendrez à vous détendre volontairement sur le plan mental et physique. Le training autogène et la relaxation musculaire progressive ont ainsi fait leurs preuves.

Sport et exercice physique: de nombreuses études montrent que l’exercice physique a dans tous les cas un effet positif sur les troubles dépressifs. Bougez, de préférence au grand air et à la lumière du jour. La lumière vous rend plus alerte, remonte le moral et favorise une bonne nuit de sommeil.

Alimentation: mangez léger, équilibré et frais. Les fruits, les légumes et les acides gras insaturés auraient un effet positif. Il faut éviter l’alcool et les excès de sucre, de matières grasses et de farine blanche.

Hygiène du sommeil: vous avez du mal à vous endormir? Dans ce cas, en plus des remèdes à base de plantes mentionnés ci-dessus, des conseils sur l’hygiène du sommeil pourraient également vous aider. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici: troubles du sommeil. Toutefois, un excès de sommeil peut aussi avoir un effet négatif. Si c’est possible, il vaut mieux sauter la sieste pour mieux dormir la nuit.

Groupes de soutien: les personnes atteintes de dépression peuvent échanger avec d’autres personnes dans le cadre de groupes d’entraide. Vous y trouverez de précieux conseils, des adresses d’interlocuteurs, des réponses à toutes vos questions et un soutien émotionnel de la part de personnes traversant la même situation. Si vous n’avez pas de groupe de soutien à proximité, vous pouvez également rechercher des groupes en ligne sur Facebook ou sur des forums Internet.

Conversations avec la famille et les amis: pour les personnes qui ne sont pas atteintes de dépression, une maladie mentale est souvent difficile à comprendre. Il peut être utile d’en parler ouvertement avec la famille et les amis proches. Les contacts sociaux sont souvent difficiles pour les dépressifs, mais ils ont un effet extrêmement positif et peuvent apporter un soutien.