Inflammation des sinus (sinusite)
Inflammation des sinus (sinusite) Inflammation des sinus (sinusite)

Inflammation des sinus (sinusite)

Une inflammation des sinus est une complication désagréable du rhume. Certains médicaments phyto­thérapeutiques peuvent atténuer les symptômes et lutter durablement contre les causes.

Inflammation des sinus (sinusite)

Une inflammation des sinus est une complication désagréable du rhume. Certains médicaments phyto­thérapeutiques peuvent atténuer les symptômes et lutter durablement contre les causes.

L’inflammation aiguë des sinus (sinusite) survient la plupart du temps en cas d’infection grippale. Les symptômes typiques sont des maux de tête, des douleurs au niveau du visage, une congestion nasale et une réduction de l’odorat. Sans traitement, les troubles peuvent s’aggraver et devenir chroniques. Les antibiotiques ne sont cependant utiles et judicieux que dans certains cas. Très souvent, des médicaments naturels à base de plantes sont amplement suffisants. De nombreuses études récentes attestent les vertus du raifort, de la capucine et autres plantes médicinales pour lutter contre la sinusite. Vous trouverez ici davantage d’informations sur les causes, les symptômes et le traitement de la sinusite, et sur les principes actifs végétaux les mieux adaptés pour une thérapie.

Les sinus sont des cavités dans le crâne remplies d’air qui sont directement reliées au nez et recouverts de la même muqueuse que celui-ci. La muqueuse du nez et des sinus sécrète un liquide. De la saleté et des germes adhèrent à cette sécrétion. Ceux-ci sont acheminés par des cils vibratiles vers le pharynx. Ainsi, la cavité nasopharyngée est constamment rincée et nettoyée. Lors d’une inflammation, cette fonction naturelle est perturbée. La muqueuse gonfle, le volume de sécrétions augmente. Le mot «sinus» vient du latin et l’inflammation est désignée par le terme de «sinusite».

Sinusite aiguë, récurrente et chronique

Une sinusite aiguë survient le plus souvent à la suite d’un rhume. Si une personne en souffre plus de quatre fois par an, on parle alors de sinusite récurrente (récidivante). Si les symptômes persistent pendant plus de 12 semaines, les médecins disent que la sinusite aiguë s’est transformée en sinusite chronique. Les symptômes sont généralement moins prononcés dans la forme chronique, mais peuvent s’aggraver par poussées périodiques.

Les sinus les plus fréquemment infectés sont les sinus maxillaires

Chaque être humain dispose de quatre types de sinus. Une sinusite affecte le plus souvent les sinus maxillaires (Sinusitis maxillaris).

Grafik-sinusite-Inflammation-des-sinus.jpg

La sinusite est-elle une maladie courante?

La sinusite fait partie des affections les plus fréquentes. Dans la mesure où elle guérit souvent sans laisser de séquelles grâce à des mesures de protection ou au recours à des médicaments à base de plantes, seule une partie des personnes concernées consultent un médecin. Il est donc difficile de déterminer le nombre exact de cas. Les médecins supposent qu’environ une personne sur cinq est atteinte de sinusite aiguë chaque année pendant la saison froide. Des études révèlent également que trois à dix pour cent de la population suisse souffrent de sinusite chronique.

Une inflammation aiguë des sinus, dans la plupart des cas, survient à la suite d’un rhume. Lors d’un rhume (rhinite) ou d’une infection grippale, les agents pathogènes peuvent se propager du nez vers les sinus. En raison de la production accrue de sécrétions et du gonflement des muqueuses, les conduits qui relient le nez et les sinus deviennent plus étroits. Cela entrave le nettoyage naturel et favorise la multiplication des agents pathogènes dans les sinus.

Parfois, d’autres causes sont également responsables de la sinusite aiguë. Il peut s’agir d’infections bucco-dentaires qui se propagent aux sinus voisins. Le rhume des foins peut également contribuer au développement de sinusites aiguës ou chroniques dans certains cas.

La sinusite chronique, en revanche, peut avoir différentes causes. Parfois, elle se développe à partir d’une sinusite aiguë non traitée. D’autres causes peuvent être des intolérances, des allergies et certaines maladies chroniques (asthme, mucoviscidose, etc.). Les anomalies anatomiques du nez peuvent aussi parfois contribuer au développement d’une sinusite chronique. Par exemple des polypes nasaux, une déformation de la cloison nasale ou de volumineux cornets nasaux. Si de tels symptômes ou anomalies surviennent, il convient de consulter un médecin.

La sinusite aiguë entraîne souvent des douleurs lancinantes ou une sensation de pression désagréable. La localisation de la zone douloureuse peut fournir des indications sur le sinus concerné. L’inflammation des sinus maxillaires provoque des douleurs au niveau de la mâchoire supérieure et/ou des joues.

En outre, d’autres symptômes apparaissent souvent en cas de sinusite aiguë, en fonction du patient:

  • Maux de tête
  • Souvent, les douleurs s’intensifient lors de changements de position ou de mouvements rapides (se pencher en avant, secouer la tête, claque à l’arrière de la tête). Cela concerne surtout les inflammations du sinus frontal.
  • Congestion nasale, rhume et production accrue d’épaisses mucosités
  • La sécrétion s’écoule de manière perceptible dans le pharynx. Parfois, avaler l’épaisse mucosité s’avère désagréable.
  • Gonflements au niveau du visage
  • Sécrétion jaunâtre ou verdâtre

Éventuelles complications d’une sinusite

La sinusite guérit habituellement au bout de deux à quatre semaines. Toutefois, l’inflammation des sinus ne doit jamais être prise à la légère, car des complications sont également possibles si les troubles s’aggravent. Dans certains cas, l’augmentation de la pression dans les sinus entraîne des douleurs intenses ou des étourdissements, voire, dans les cas extrêmes, un delirium. Des réactions inflammatoires fortes et durables peuvent également attaquer et détruire les minces plaques osseuses qui séparent les sinus des organes voisins. Cela peut endommager l’orbite oculaire ou provoquer une méningite. En cas d’apparition d’un syndrome dit sino-bronchique, c’est-à-dire d’une inflammation simultanée des sinus et des bronches, des mucosités et les agents pathogènes qu’elles contiennent s’écoulent des sinus dans les voies respiratoires et peuvent entraîner une bronchite. Dès que des complications surviennent suite à une sinusite, il convient de consulter un médecin.

Le traitement de la sinusite se fonde la plupart du temps sur l’une des deux approches suivantes:

  • Liquéfier la sécrétion nasale ou améliorer le drainage des sécrétions afin de favoriser la ventilation, le nettoyage naturel et donc la guérison des sinus.
  • Lutte contre l’inflammation et ses causes (agents pathogènes) avec des principes actifs anti-inflammatoires, antiviraux ou antibactériens.

Ces deux objectifs peuvent être atteints par des mesures non médicamenteuses et une thérapie à base de médicaments chimiques ou de plantes. Important: si la maladie continue de s’aggraver, persiste pendant plus de deux semaines ou s’accompagne de poussées de fièvre, vous devriez consulter un médecin.

Vous trouverez dans les conseils ci-dessous des astuces pour favoriser la guérison sans prise de médicaments.

Médicaments à base de plantes

Les médicaments à base de plantes constituent un traitement de premier choix pour lutter contre la sinusite aiguë. Souvent, ils peuvent aussi favoriser la guérison de la sinusite chronique.

De nouvelles études révèlent que le raifort et la capucine peuvent également agir directement contre les agents pathogènes responsables de la sinusite:

  • Le raifort et la capucine contiennent certaines huiles de moutarde (isothiocyanates). Il a été démontré que ces composants ont un effet antibactérien et anti-inflammatoire. Ils sont parfaitement adaptés au traitement de la sinusite, de la bronchite et de la cystite.
  • Les études montrent que le raifort et la capucine sont particulièrement efficaces lorsqu’ils sont combinés. Certaines préparations, telles que angocin®, contiennent donc un mélange équilibré de raifort et de capucine. Cette préparation à base de plantes aide ainsi de manière optimale à lutter contre les bactéries et les inflammations.

Diverses plantes médicinales peuvent aider à libérer les sinus en fluidifiant les sécrétions nasales, en décongestionnant les muqueuses ou si elles contiennent des extraits de plantes anti-inflammatoires:

  • Les préparations à base d’eucalyptus, d’orange douce, de myrte et d’huile de citron permettent de liquéfier les mucosités et favorisent l’écoulement des sécrétions des sinus.
  • Les combinaisons médicamenteuses à base d’extraits de plantes expectorants (p. ex. de gentiane, de primevère, d’oseille, de verveine et de sureau) favorisent également le drainage des épaisses sécrétions et ont des vertus anti-inflammatoires.
  • Les mucolytiques à base de plantes comme le lierre et le thym sont souvent utilisés en cas de toux, mais ils aident également à dissoudre les sécrétions en cas de sinusite.

Traitement médicamenteux et opération

Les vaporisateurs nasaux décongestionnants ou les gouttes nasales peuvent libérer un nez bouché et faciliter l’écoulement des sécrétions. Dans certains cas, le médecin prescrit également des vaporisateurs nasaux contenant de la cortisone pour réduire l’inflammation, ou des mucolytiques pour liquéfier les sécrétions. Les maux de tête et les douleurs à la palpation peuvent être soulagés avec des analgésiques.

Les déclencheurs d’une sinusite aiguë sont presque toujours des virus. Comme pour un rhume et un refroidissement, les agents pathogènes sont le plus souvent des rhinovirus, des virus influenza et ou des virus para-influenza. Ceux-ci rendent les muqueuses sensibles à d’autres agents pathogènes, de sorte qu’une infection bactérienne (infection secondaire) peut venir s’ajouter au cours de l’évolution ultérieure de la maladie. Un traitement aux antibiotiques n’est judicieux que si les bactéries ont été identifiées comme pathogènes ou s’il est hautement probable qu’elles le soient.

En plus du traitement à base de plantes médicinales, vous pouvez prendre certaines mesures pour favoriser la guérison de votre sinusite.

  • Buvez beaucoup, cela permet de liquéfier les mucosités et de maintenir les muqueuses humides.
  • Favorisez le drainage des sécrétions nasales et maintenez votre muqueuse nasale humide, par exemple par le biais de douches nasales et d’inhalations.
  • Si vous avez du mal à respirer en position allongée, levez le haut de votre corps ou redressez au moins votre tête.
  • Il convient d’éviter les fortes variations de température. Celles-ci peuvent en effet renforcer les douleurs.
  • Prenez du repos jusqu’à ce que vous soyez entièrement guéri(e) pour que les douleurs ne deviennent pas chroniques.

Êtes-vous sujet(te) à la sinusite? Afin d’éviter le développement d’une sinusite, vous pouvez aussi prendre des mesures préventives adéquates.

  • Renforcez votre système immunitaire par une alimentation saine, de l’exercice physique, des sorties au grand air, des douches écossaises, en vous abstenant de fumer et en ne consommant que peu d’alcool. Cela vous aidera à ne pas vous enrhumer.
  • En cas de rhume, ne vous mouchez pas trop fort. Une pression excessive peut générer davantage de sécrétions et d’agents pathogènes dans les sinus.
  • Si possible, maintenez votre nez dégagé par des douches nasales, des inhalations ou avec des vaporisateurs nasaux, afin que les sécrétions puissent s’écouler plus facilement hors des sinus.
Capucine (Tropaeolum majus)
Raifort(Armoracia rusticana)
Lexique des plantes médicinales

Capucine

Tropaeolum majus - aide en cas de la cystite, la sinusite et la bronchite.

Détails
Lexique des plantes médicinales

Raifort

Armoracia rusticana - aide en cas de la cystite, la sinusite et la bronchite.

Détails

Zeller Produits

Découvrez nos produits en vente libre.