Wechseljahre-Menopause.jpg
Wechseljahre-Menopause.jpg Wechseljahre-Menopause.jpg

Ménopause et troubles de la ménopause

Au cours de la ménopause, l'équilibre hormonal de la femme se modifie. La production de progestérone et d'œstrogène diminue considérablement. Pour plus des deux tiers des femmes, ces changements s'accompagnent de troubles de la ménopause.

Dans de nombreux cas, ceux-ci peuvent être traités avec des remèdes naturels.

Ménopause et troubles de la ménopause

Au cours de la ménopause, l'équilibre hormonal de la femme se modifie. La production de progestérone et d'œstrogène diminue considérablement. Pour plus des deux tiers des femmes, ces changements s'accompagnent de troubles de la ménopause.

Dans de nombreux cas, ceux-ci peuvent être traités avec des remèdes naturels.

La ménopause est une période de transition qui correspond au passage de la phase fertile à la phase infertile. Elle représente donc un tournant décisif dans la vie d'une femme. La désignation médicale de climatère s'y réfère également. Ce terme, qui provient du latin, peut se traduire par « époque critique ». Le facteur déclencheur est la diminution de la production des hormones progestérone et œstrogène. Environ les deux tiers des femmes remarquent cette modification de l'équilibre hormonal au travers de différents symptômes, tandis que le tiers restant ne ressent pratiquement aucun changement.

Le climatère marque la fin des années fertiles, qui commencent à la puberté avec l'apparition du cycle menstruel et se terminent avec les dernières règles. L'arrêt des règles est appelé ménopause (du grec men: mois et pausis: fin) et apparaît en moyenne à l'âge de 52 ans. Celle-ci peut être déterminée rétrospectivement, lorsque les règles ont cessé depuis environ douze mois.

Les hormones œstrogène et progestérone jouent un rôle important dans le cycle menstruel. L'œstrogène favorise la formation de la nouvelle muqueuse utérine après l'excrétion de l'ancienne muqueuse avec les règles. Sa concentration atteint son maximum juste avant l'ovulation. Après l'ovulation, de la progestérone est sécrétée pour permettre la nidification de l'ovule dans l'utérus en cas de fécondation. En l'absence de fécondation, la concentration de progestérone diminue de nouveau et la muqueuse utérine est évacuée au début du cycle suivant.

Au cours de la ménopause, les ovocytes ne murissent que de façon irrégulière, jusqu'à ce que les ovaires n'en produisent plus du tout. De plus, au début du climatère, le taux de progestérone diminue fortement. Le taux d'œstrogène chute lui aussi à un niveau comparable après les dernières règles. Les différents stades de la ménopause peuvent être divisés en trois phases qui avec des transitions fluides.

Pré-ménopause

Pendant la pré-ménopause, le taux de progestérone commence à baisser. Cela entraîne une modification des cycles menstruels. Ceux-ci deviennent irréguliers ou cessent.

Péri-ménopause

La péri-ménopause désigne une période de deux ans avant et après les dernières règles. Cette phase est caractérisée par une baisse de production des ovaires. Les ovulations se font plus rares et finissent par cesser définitivement. Le taux de progestérone continue de baisser constamment. Après les dernières règles, le taux d'œstrogène commence lui aussi à chuter considérablement.

Post-ménopause

Pendant la post-ménopause, la production d'hormones continue de diminuer jusqu'à cesser définitivement vers l'âge de 65 ans.

Il existe de nombreux troubles plus ou moins caractéristiques de la ménopause. Qualifiés de symptômes climatériques, ils se manifestent avec une intensité et une diversité variées. Les troubles peuvent être attribués aux différentes phases de la ménopause, avec ici aussi des transitions fluides.

Pré-ménopause

Durant la première phase de la ménopause, la production de l'hormone progestérone diminue en raison de la maturation irrégulière des ovules et de l'absence d'ovulation. Cela peut entraîner un cycle irrégulier et une augmentation ou une diminution des saignements.

Péri-ménopause

Pendant la péri-ménopause, la diminution croissante de la concentration d'hormones peut entraîner de nombreux troubles susceptibles d'entraver fortement la santé et le bien-être.

 

  • Bouffées de chaleur et accès de transpiration
    Des poussées de chaleur incontrôlées peuvent survenir pendant la journée et la nuit. Celles-ci s'accompagnent généralement d'accès de transpiration, d'une augmentation de la fréquence cardiaque et de rougeurs sur le visage. La nuit, en particulier, elles peuvent empêcher le sommeil.

 

  • Troubles du sommeil
    Les troubles du sommeil réduisent la capacité de performance et représentent une gêne importante. Ils peuvent être une conséquence ou un effet secondaire d'autres troubles tels que des bouffées de chaleur, une dépression ou un état de nervosité et les renforcer.

  • Psychisme
    Pendant la ménopause, l'équilibre psychique peut également être affecté. Des variations d'humeur, une irritabilité et une nervosité accrues sont des caractéristiques typiques. Dans le pire des cas, une dépression peut se développer. Dans ce cas, un médecin doit impérativement être consulté.

  • Vertiges
    Dans certaines situations, des vertiges peuvent survenir sans qu'un déclencheur puisse être identifié. Ils s'accompagnent d'une perception de mouvements inexistants, soit sur soi, soit dans l'environnement.

  • Palpitations
    Une accélération soudaine des battements du cœur peuvent entraîner une perception consciente de ces battements. Ces palpitations sont souvent ressenties comme désagréables, mais elles ne posent aucun problème d'une manière générale.

  • Libido
    Pendant la ménopause, le désir sexuel peut diminuer pour des raisons hormonales. Par ailleurs, les muqueuses s'affinent et s'assèchent. En conséquence, les rapports sexuels sont perçus comme désagréables ou même douloureux.

  • Autres troubles
    D'autres troubles sont notamment les fuites urinaires et les infections des voies urinaires. De plus, la chute des cheveux ou une pilosité accrue sur le visage sont également possibles. Des changements métaboliques peuvent survenir, avec des maladies secondaires comme l'ostéoporose (fragilité osseuse). Le besoin en calories diminue avec l’âge, ce qui peut engendrer une prise de poids si l’alimentation ne change pas.

Post-ménopause

Pendant la post-ménopause, qui dure de 6 à 8 ans, la plupart des symptômes disparaissent complètement. En revanche, une ostéoporose survenue pendant la ménopause peut continuer à progresser.

Faites notre test d'auto-évaluation de la ménopause pour déterminer à quel degré vous êtes concernée par les troubles de la ménopause.

Pour les deux tiers des femmes en moyenne, la ménopause est source de troubles. Ces troubles se manifestent principalement pendant la péri-ménopause et s'atténuent de nouveau pendant la post-ménopause. La péri-ménopause commence environ deux ans avant la ménopause et se termine deux ans après. Généralement, l'âge de la ménopause est situé entre 45 et 55 ans, avec une moyenne de 52 ans. Lorsque la ménopause survient entre 40 et 50 ans, on parle de ménopause précoce. Une ménopause prématurée a lieu entre 35 et 40 ans. Elle peut être favorisée par le tabagisme et par un poids insuffisant, tandis que la consommation régulière d'alcool retarde la survenue des dernières règles.

De nos jours, il existe une multitude de possibilités pour traiter les troubles de la ménopause.

Outre les traitements hormonaux, il existe des alternatives à base de plantes telles que l'actée à grappes, le trèfle rouge ou le soja. Au début de la ménopause, au cours de laquelle des troubles du cycle peuvent apparaître, le gattilier peut également présenter une option de traitement.

Actée à grappes

Les médicaments à base de plantes contenant de l'actée à grappes (cimicifuga racemosa) sont utilisés depuis longtemps pendant la ménopause. La plante médicinale d'Amérique du nord doit son nom au fait que ses fleurs se présentent sous forme de grappes.

Elle peut soulager de manière fiable les troubles comme les bouffées de chaleur, les accès de transpiration ou les variations d'humeur. Le traitement à base d'actée à grappes est particulièrement adapté aux troubles légers à moyens et représente une alternative efficace au traitement hormonal de la ménopause.

Aujourd'hui, avec cimifemine® néo, il existe une préparation à l'actée à grappes dont l'efficacité a pu être prouvée à plusieurs reprises dans des études cliniques.

Gattilier

Le gattilier (vitex agnus castus) a un effet régulateur sur l'équilibre hormonal et peut compenser les fluctuations du cycle. Il est surtout utilisé pendant la pré-ménopause, lorsque les cycles menstruels sont irréguliers. Il soulage les troubles de la ménopause avant les menstruations et a un effet régulateur sur le cycle.

Des préparations à base de gattilier telles que prefemine® sont en vente en pharmacie ou en droguerie.

Soja et trèfle rouge

En Suisse, les produits à base de soja et de trèfle rouge ne sont pas enregistrés comme médicaments, mais comme compléments alimentaires. Dans les prospectus et les conférences, ces compléments alimentaires sont souvent proposés comme alternatives naturelles efficaces pour le traitement des troubles de la ménopause. Les isoflavones contenues dans les deux plantes ont un effet œstrogénique.

L'efficacité sur les troubles de la ménopause n'a pas encore été clairement prouvée cliniquement à ce jour. L'utilisation de phytoœstrogènes chez les patientes atteintes d'un cancer du sein est controversée et considérée à risque car des études ont démontré que les phytoœstrogènes peuvent favoriser la croissance cellulaire.

Traitement hormonal

Le traitement hormonal consiste à administrer à l'organisme des hormones supplémentaires pour compenser la réduction de la production hormonale naturelle.

L'avantage essentiel d'un traitement hormonal réside dans la rapidité de ses effets sur les symptômes désagréables de la ménopause. Toutefois, une étude à grande échelle sur la santé des femmes aux États-Unis (Women's Health Initiative) a montré que le traitement hormonal augmente légèrement le risque de développer un cancer du sein.

C'est pourquoi la Société Suisse de Ménopause recommande une évaluation individuelle et détaillée des avantages et des risques par un médecin et une adaptation annuelle du traitement car les taux d'hormones peuvent évoluer relativement rapidement. Durant la ménopause, on considère actuellement qu'un traitement hormonal est surtout indiqué en présence de symptômes sévères avec une forte chute du taux d'hormones.

Si vous souhaitez déterminer si vos symptômes sont dus à la ménopause, notre test d'auto-évaluation peut vous aider à y voir plus clair.

Prenez 2 minutes pour répondre aux questions de notre test d'auto-évaluation sur les symptômes possibles et leur degré d'intensité.

Accéder au test d'auto-évaluation sur la ménopause.

Les changements hormonaux font partie intégrante du processus naturel de vieillissement et ne peuvent pas être évités. Il existe toutefois plusieurs possibilités de prévenir leurs effets ou de les atténuer. Cela demande en particulier de rester attentif aux besoins de son corps.

 

Une alimentation riche en vitamine D et en calcium accroît le bien-être général et réduit l'apparition d'ostéoporose. En cas de bouffées de chaleur, il convient d'éviter les aliments chauds et épicés.

 

Boire deux à trois litres de liquide par jour aide à éviter le dessèchement de la peau. Celle-ci doit par ailleurs bénéficier de crèmes adaptées à ses besoins individuels.

 

L'activité sportive stimule la régénération de la masse osseuse et a des effets positifs sur les os. D'autre part, le sport accroît les besoins énergétiques et permet donc de contrecarrer une éventuelle prise de poids.

 

Les exercices de relaxation comme le yoga, la thérapie respiratoire ou la relaxation musculaire progressive selon Jacobson aident à se ressourcer. Il convient par ailleurs d'éviter les situations génératrices de stress. Cela permet notamment de réduire le risque de survenue d'insomnies ou d'irritabilité.

 

Les promenades à l'air frais dans un environnement agréable complètent avec simplicité un mode de vie sain. Elles améliorent l'humeur et renforcent le système immunitaire.

Arzneipflanze-Traubensilberkerze-cimicifuga-racemosa.jpg (1)
Lexique des plantes médicinales

Actée à grappes noires

Cimicifuga racemosa - aide en cas de troubles liés à la ménopause.

Détails

Test d'auto-évaluation

Cet test d'autoévaluation vous donne une indication de la mesure dans laquelle vous êtes actuellement affectée par les symptômes de la ménopause.

Commencer maintenant

Zeller Produits

Découvrez nos produits en vente libre.