Verstopfung.jpg
Verstopfung.jpg Verstopfung.jpg

Constipation et troubles digestifs

La constipation est l’un des troubles digestifs les plus répandus. Les causes de la constipation peuvent être diverses. Dans la plupart des cas, il n’existe aucune cause organique ou pathologique.

Constipation et troubles digestifs

La constipation est l’un des troubles digestifs les plus répandus. Les causes de la constipation peuvent être diverses. Dans la plupart des cas, il n’existe aucune cause organique ou pathologique.

Les aliments parcourent un long chemin dans notre système digestif entre le moment où on les mange et celui où ils sont expulsés. Notre système digestif présente une musculature lisse qui fait progresser le bol alimentaire par le biais de contractions musculaires rythmiques (mouvements péristaltiques). Les mouvements de la musculature de l’intestin ont une incidence majeure sur la régularité du transit.

La digestion commence dans la bouche. La première étape de la digestion débute par la mastication des aliments et l’action de la salive. Les aliments progressent ensuite vers l’estomac par l’œsophage et sont alors décomposés. L’estomac fait ensuite progressivement passer son contenu vers l’intestin grêle. Les glucides, protéines, lipides et minéraux sont plus particulièrement absorbés par l’organisme dans la partie supérieure de l’intestin grêle et passent ensuite dans le sang.

L’absorption des nutriments dans le corps et le sang est appelée résorption. Les éléments non assimilables restants comme par exemple les fibres, se retrouvent dans le côlon après avoir été mélangés aux sucs digestifs de l’intestin grêle, du pancréas et de la vésicule biliaire. Ils sont alors décomposés par des bactéries et épaissis par déshydratation. A la fin, l’expulsion des selles se fait par le rectum.

La paresse intestinale et la constipation font partie des problèmes digestifs les plus fréquents dans les pays occidentaux industrialisés. Près de 15% des adultes se plaignent de symptômes concernant le passage à la selle, souvent accompagnés par des manifestations désagréables comme une sensation de réplétion ou des flatulences. Ces troubles augmentent encore plus avec l’âge. Les femmes sont deux à trois fois plus concernées par les problèmes de transit irrégulier. On pense que le système hormonal féminin joue un rôle décisif dans la paresse intestinale, en particulier durant les menstruations, au moment de la ménopause ainsi que pendant la grossesse.

L’idée communément répandue que lorsqu’on a une bonne digestion, on doit aller à la selle une fois par jour est toutefois erronée. La norme se situe entre trois fois par jour et trois fois par semaine.

On parle de constipation lorsque la fréquence des selles est inférieure à trois par semaine ou en cas de difficultés importantes à déféquer, par exemple des douleurs au moment de l’exonération ou la sensation d’une évacuation incomplète. La constipation peut être accompagnée de symptômes tels que des flatulences, une sensation de réplétion, des douleurs abdominales accompagnées de spasmes, une perte d’appétit ou des nausées.

Les causes de la constipation peuvent être diverses. Dans la plupart des cas, il n’existe aucune cause organique ou pathologique. Le mode de vie de nos sociétés modernes est le plus souvent responsable: une alimentation déséquilibrée, une vie trop sédentaire ainsi que le stress et l’effervescence du quotidien. Les troubles digestifs et la constipation peuvent avoir des causes multiples: une alimentation à laquelle on n’est pas habitué et un environnement étranger lorsque l’on est en voyage, le fait de se retenir d’aller à la selle, les effets secondaires de médicaments ou encore des changements de situation de vie, comme p. ex. une grossesse.

Dans un premier temps, il faut tenter d’identifier les causes des troubles digestifs et les supprimer lorsque c’est possible. De manière générale, une bonne hygiène de vie avec une alimentation équilibrée, suffisamment d’exercice et un bon équilibre entre le travail et les loisirs ont une incidence positive sur le bien-être intestinal et par conséquent sur la digestion. Toutefois, ces mesures comme par exemple un changement d’alimentation, une relaxation active et un exercice physique régulier ne permettent pas toujours de régler le problème. Si aucune amélioration ne se produit ou si elle n’est pas assez rapide, un laxatif bien toléré peut aider à réguler le transit.

Les figues sont connues depuis longtemps pour leur action positive et douce sur le transit. Des substances mucilagineuses naturelles, le fructose et les acides présents dans les figues génèrent des selles molles, glissant plus facilement. Les fruits de séné font partie des laxatifs les plus anciens et les mieux étudiés. Les fruits de séné agissent rapidement et efficacement en cas de constipation aiguë et ont été classés comme très sûrs et très bien tolérés par les gastroentérologues. Les fruits de séné stimulent d’une part la motilité de l’intestin et augmentent d’autre part la teneur en eau présente dans le côlon. Ainsi, le volume du contenu augmente et le passage dans l’intestin est accéléré. La racine de pétasite a des propriétés antispasmodiques et est utilisée pour cette raison en cas de spasmes intestinaux et gastriques. Les matières de remplissage et les substances gonflantes comme les graines de lin et les graines de psyllium conviennent parfaitement en cas de constipation légère. Les graines de psyllium sont utilisées en cas de constipation mais aussi en cas de côlon irritable. Les matières de remplissage et les substances gonflantes ramollissent les selles. Le volume de remplissage augmente, ce qui stimule la motilité de l’intestin (péristaltisme).

Il existe de nombreux laxatifs chimiques. Outre les laxatifs hydragogues à base de plantes, il existe également des laxatifs hydragogues de synthèse et des laxatifs osmotiques, des produits ramollissant les selles et les substances procinétiques. Les laxatifs hydragogues (p. ex. bisacodyle et picosulfate de sodium) retiennent l’eau dans l’intestin et stimulent le passage de l’eau dans la lumière intestinale. Par ailleurs, la motilité intestinale (péristaltisme) est stimulée. Grâce à l’eau retenue, les selles sont plus molles, ce qui facilite la défécation. Les laxatifs osmotiques (p. ex. lactulose ou polyéthylèneglycol) retiennent l’eau dans l’intestin, ce qui rend les selles plus molles et leur permet de mieux glisser. Les substances ramollissant les selles comme l’huile de paraffine agissent comme un lubrifiant lorsqu’elles se mélangent aux selles. Les substances procinétiques ont une action stimulante sur l’intestin grêle et stimulent la motilité intestinale (péristaltisme).

Les laxatifs doivent uniquement être pris en cas de troubles et dans la posologie prescrite.

  • Le plus important en matière d’alimentation est de manger suffisamment de fibres. Il s’agit de composants nutritionnels non assimilables qui stimulent la motilité intestinale dans le cadre d’une absorption de liquide suffisante et permettent de ramollir les selles et d’augmenter leur volume. Les fibres alimentaires sont présentes dans les aliments d’origine végétale.
  • Il est recommandé de boire au moins deux litres de liquide par jour. Le mieux est de les répartir sur toute la journée, en particulier au moment des repas pour que les fibres alimentaires puissent gonfler suffisamment. L’eau minérale, les jus de fruits sans sucres ajoutés et les tisanes sont particulièrement indiqués.
  • Faire de l’exercice physique tous les jours. Cela ne signifie pas s’adonner à un sport de compétition. Il existe de nombreuses façons d’intégrer un peu d’exercice dans son quotidien. Prendre le vélo plutôt que la voiture, les escaliers plutôt que l’ascenseur ou descendre du bus un arrêt avant par exemple.
  • Le stress bloque non seulement la capacité de réflexion, il bloque aussi les intestins. Les techniques de relaxation comme le yoga, le qi gong ou tout simplement des exercices de respiration vous aideront à réduire les hormones de stress et à relaxer les intestins.
  • L’envie d’aller aux toilettes ne doit jamais être réprimée. Il est recommandé de toujours aller à la selle à la même heure. Vous habituez ainsi votre digestion à un certain rythme.
Arzneipflanze-Feige.jpg
Arzneipflanze-Senna-Cassia-angustifolia.jpg
Lexique des plantes médicinales

Figues

Ficus carica - aide en cas de constipation.

Détails
Lexique des plantes médicinales

Séné

Senna alexandrina - aide en cas de constipation.

Détails

Zeller Produits

Découvrez nos produits en vente libre.